Toutes les histoires Qui suis-je?


Loin de moi l'idée de me mêler de ce qui ne me regarde pas : en l'occurrence, les affaires religieuses. Je laisse ça à ceux qui ont la faiblesse de croire au lieu de penser. Mais enfin, puisque eux se mêlent de procréation, d'éducation et de pardon - trois choses qui leur sont étrangères - eh bien, moi, je vais les faire chier ! Moi aussi, je vais faire des commentaires intempestifs sur ce qui les caractérise : leur promesse d'abstinence.

Voilà la Sainte-Trinité. Un seul a le droit de baiser, lequel ? La réponse en bas de la page.

Est-ce vraiment un hasard, tous ces scandales pédophiles dans l’Eglise ? Peut-on dire, comment certains catholiques qui adorent minimiser les crimes de leurs maîtres à penser : « Oui, il y a quelques pédophiles chez les prêtres, comme dans toutes les parties de la société » ? Regardons les chiffres des enquêtes officielles : aux Etats-Unis, 7% des prêtres ont fait l’objet de poursuites judiciaires pour abus sexuels. En Irlande, 6% des enfants placés dans des institutions catholiques ont déclaré avoir subi des abus sexuels. Donc ces cathos très purs essaient vraiment de nous faire croire qu’une personne sur 15 est pédophile dans la société : votre facteur, votre boulangère, votre prof de yoga et tiens, votre pédiatre, pendant qu’on y est. C’est absurde. Pour s’aveugler à ce point, il faut vraiment avoir la foi - celle qui empêche de voir la réalité en face.

Il y a évidemment un lien entre la forte proportion de pédophiles dans l’Eglise et la contrainte d’abstinence imposée par le Pape. Les prêtres sont comme tout le monde : ils se curent le nez, ils font caca, et ils ont parfois envie de baiser. Seulement, comme ils refusent de l’admettre, ils se disent que Dieu n’est pas très regardant : se branler, ça passe, être homo, ça va, et puis enculer un enfant, ma foi, c’est pas méchant. Il s’en remettra : on avait déjà enculé ses frères et sœurs avant lui…

C’est une urgence : señor Papa François Premier, laissez vos troupes se vider les couilles ! Laissez-les avoir une vie sexuelle avec des adultes consentants, s’inscrire sur adopteunmec ou dominemoi.com, pourvu qu’ils laissent nos gamins tranquilles. Ou alors, si vous pensez que l’abstinence est vraiment indispensable, imposez la castration chimique au moment de l’ordination. Après tout, ça les aidera à supporter leur mariage avec Dieu, ces séminaristes crédules.



N’empêche : si Dieu existait vraiment, physiquement, avec une belle paire de loches et une jolie figue, on n’en serait pas là.

*Lequel a le droit de baiser ? Celui de droite : c’est un pasteur anglican. Pour les deux autres, c’est interdit par leur Maître ou leur maîtresse.

Michel de La Teigne

Newsletter :

Me soutenir :

Partager :

 |   |