Toutes les histoires Qui suis-je?

Episodes avec Balkany: #24 



Si je suis un peu dur avec Patrick Balkany dans cette misérable bande dessinée, je m’en excuse. C’est vrai, c’est injuste, de salir comme ça la réputation de gens simples qui n’ont « rien à se reprocher », selon leurs propres termes. Balkany n’a presque jamais été condamné par la justice (deux fois, à peine). Et l’accumulation des affaires judiciaires en cours montre clairement qu’il s’agit d’un complot politique, visant à faire tomber un pauvre homme, seul contre tous…


Non, vraiment, je ne sais pas pourquoi je me suis énervé contre lui, pendant cette course. C’est un type charmant, très souriant. Il ne peut pas être fondamentalement mauvais.

En plus, quand on analyse froidement les quelques affaires dans lesquelles il est cité, il n’y a pas grand-chose. Il a bien raison d’en rire, et de les balayer d’un revers de main. Des accusations insensées d’évasion fiscale, de détournement de fonds publics, de corruption d’agent public… Ça arrive à tout le monde. On a tous volé des bonbons quand on était petits, on ne va pas en faire un fromage.

Le brave Pat’ est aussi poursuivi pour favoritisme et recel de favoritisme, mais franchement, on a le droit de préférer un fournisseur à un autre… Je ne vois pas le problème, chacun fait la même chose quand il fait ses courses.

Quant à la sous-évaluation supposée de son patrimoine, déclaré à hauteur de 90 000 €… Il y a sûrement une explication. On peut lui faire confiance, après tout : un ryad marocain, une modeste villa aux Antilles, un moulin à Giverny… S’il dit que ça vaut 90 000 € au total, pourquoi ne pas lui faire confiance ? On le voit bien, sur ces photos, que ce n’est pas le grand luxe.

La modeste villa Pamplemousse des Balkany, à Saint-Martin : un taudis à l’image de ses occupants, sans le sou.

Et qu’on ne me dise pas que louer sa villa à Liliane Bettencourt, à Johnny ou au fils Khadafi* est un signe de richesse… C’est parfaitement ridicule. Un bon avocat (et heureusement, Patrick en connaît quelques-uns) pourra facilement prouver que tout est bidon dans ces affaires.

Je le reconnais, je me suis agacé pour rien contre cet homme, et je le regrette. Nous avons en France un grand principe, majestueux : la présomption d’innocence. Alors ne comptez pas sur moi pour soupçonner Pat’ de manquements à la loi, comme ces fouille-merde de Mediapart : ses avocats - grassement rémunérés - pourraient me faire condamner pour diffamation, et c’est un risque que je n’ai pas les moyens de prendre, moi, taxi aux revenus médiocres.

Patrick Balkany mérite tous ces votes qu’il recueille à chaque élection, pour sa profonde humanité. Si les citoyens de Levallois votent pour lui depuis 34 ans, c’est qu’il le vaut bien ; on n’irait jamais voter pour un bandit… Si ? Bien sûr que non. On vote avec son cerveau, c’est un acte civique.



Françaises, Français, continuons à voter pour d’honnêtes citoyens comme Balkany, Juppé, Dassault, Cahuzac, si rarement condamnés par la justice, et jamais passés derrière les barreaux : preuve suprême de leur probité. Tout ira bien.

Michel de La Teigne


     -------------

*Oui, ils ont tous loué la Villa Pamplemousse.

Newsletter :

Me soutenir :

Partager :

 |   |