Toutes les histoires Qui suis-je?


Quel point commun ont Evelyne Dhéliat, Michel Sardou et mon client ? Daniela Lumbroso, Fabien Barthez et Jean Benguigui ? Stone, Charden et Mussolini ? Leur intelligence ? Leur beauté ? Leur sens de l’humour ? Non : ils ont tous eu la Légion d’honneur. Et qu’ont-ils fait, pour la mériter ? Ils ont entretenu de bonnes relations avec le pouvoir. Décryptage.



La Légion d’honneur a été créée en 1802, pour récompenser les services éminents rendus à la France. Napoléon s’est justifié par cette réplique célèbre : « C’est avec des hochets qu’on mène les hommes ». Il savait ce qu’il faisait, le gars : cette médaille en chocolat, c’était le meilleur moyen de s’acheter la reconnaissance des officiers, des notables et des bourgeois, bref, de tous ceux qui seraient susceptibles de lui rendre service un jour… ou de le renverser. Manque de peau, Napoléon n’a jamais donné de médaille à l’Amiral Nelson. Un oubli fatal.

Devinette, plus difficile : qu’ont en commun Bourvil, Jean-Paul Sartre et Catherine Deneuve ?*

Aujourd’hui, la plupart des personnes qui reçoivent la Légion n’ont rendu aucun service à la nation. A moins de croire que Bienvenue chez les Ch’tis ait participé à la grandeur de la France, ou que faire prospérer Total - une entreprise verte, d’après ses publicités - soit un grand bienfait pour l’humanité… Dany Boon et Patrick Pouyanné ne méritaient pas de breloque. L’argent, ça suffit, pour ce qu’ils ont fait ! Et ils en ont eu plus que de raison… Mais non : les arrogants qui nous servent de Présidents estiment inlassablement, les uns après les autres, qu’en plus du fric, il faut glorifier ces personnes-là. Il en va de l’intérêt du pays : conforter à tout prix les puissants dans leur impression d’avoir fait le bien et d’avoir réussi… Tandis qu’autour d’eux, une foule de courtisans bavera de jalousie. Parfait pour bloquer l’ascenseur social !

Pourtant, ma voisine de palier, qui cumule sept heures de travail et cinq heures de train chaque jour, pour nourrir seule ses 3 enfants avec un SMIC, travaille autant que Jean-Jacques Bourdin et dans des conditions bien plus difficiles… Et le Vietnamien qui anime bénévolement le club de football de mon quartier et transmet son amour du sport à des gamins paumés est certainement plus engagé que Thierry Henry… Quant à mon pote Gérard, qui fait hurler de rire tous les clients du bar où il a ses habitudes en parodiant à merveille les sous-entendus rétrogrades de Jean-Pierre Pernaut, je le trouve beaucoup plus drôle que Mimie Mathy. Mais ces trois anonymes ne la verront jamais, la médaille des stars, pour une raison simple : ils ne connaissent pas intimement le prince Macron.



Ne nous laissons pas impressionner par ceux qui portent cette bêtise. Jugeons les hommes à leur valeur, pas à leurs relations.

Michel de La Teigne

* Bourvil, Sartre et Deneuve ont refusé la Légion d’honneur.

Newsletter :

Me soutenir :

Partager :

 |   |