Toutes les histoires Qui suis-je?


Mesdames, vous vous ennuyez ?


Vous êtes coincée dans une routine merdique, boulot, dodo, re-boulot, sans jamais en voir le bout ?

Votre vie n’a pas de sens, toutes les journées se ressemblent et même votre conjoint, ce branleur en jogging assis devant Téléfoot, ne vous fait plus frissonner ?

Il ne vous regarde plus comme avant, quand vous étiez tout pour lui ?

Nous avons la solution. Faites un enfant.


Sans chiard
Avec un chiard

La différence est flagrante : on voit bien qu’à droite, une personne de plus est malheureuse.

Avec un marmot, vous ne vous ennuierez plus, croyez-moi. Finies, les soirées tranquilles devant la télé, à vous demander si vous commandez des pizzas ou des sushis ! Vous mangerez ses restes de coquillettes au jambon froid, sauce bave.

Finie, la routine du boulot et du dodo ! Votre mois de travail sera joyeusement interrompu par des journées « enfant malade », et vous aurez enfin une excuse pour partir plus tôt, tous les soirs : la crèche. Traverser Paris à 18h00 pour aller libérer votre mioche qui viendra de contracter la varicelle, quelle aventure ! Quant au dodo, pas d’inquiétude : vous ne dormirez plus jamais comme avant ! Au point qu’une bonne nuit de sommeil ne vous semblera plus être une routine ennuyeuse, mais simplement un fantasme inaccessible.

Finies aussi, les questions existentielles ! Vous aurez une raison de vivre ! Non, pas un sens à votre vie, mais une raison de vivre : un petit merdeux qui a besoin de vous et que vous ne pouvez pas abandonner, sous peine d’être condamnée par la société. Pour votre conjoint, vous ne serez plus la femme qui a pris dix kilos et trente rides depuis votre rencontre, mais la sauveuse qui va lui donner une heure de liberté hebdomadaire, son Graal : l’heure de la tétée.

Et enfin, vous n’aurez plus à vous préoccuper du regard assassin des autres sur votre physique : seul le regard de votre gosse comptera, pour toujours, et dans cette nouvelle prison, vous découvrirez le bonheur artificiel d’être tout pour quelqu’un d’immature.



Un enfant ! Et tout vous sera pénible… mais autrement !

Michel de La Teigne

Newsletter :

Me soutenir :

Partager :

 |   |