Toutes les histoires Qui suis-je?


Comme je critique toujours tout, vous devez vous dire : ça y est, cette fois, le vieux va nous faire la morale en nous disant de regarder moins de séries… Raté.



Il faut bien admettre que les séries des années 2010 sont meilleures que celles de ma jeunesse. Le Game of Thrones de mon époque, c’était Derrick. Ça vous donne une idée du chemin parcouru… Pour les plus jeunes, Derrick est un inspecteur ouest-allemand qui a sévi dans toute l’Europe à partir de 1974… C’était bien ! Mais en 1974. France 3 l’a pourtant diffusé jusqu’en 2013… France 3, vous savez, cette chaîne qui fait des pubs pour des monte-escalier.

Pauvre Horst Tappert ! Son plus grand fan, c’était Jean-Paul II. Et cette fin de carrière : déprogrammé après qu’on a découvert son passé nazi… C’est boche moche.

Les séries d’aujourd’hui sont plus innovantes, je le vois bien. Il y en aussi de très mauvaises, mais ne comptez pas sur moi pour leur faire de la pub en citant Divorce ou Feed the beast.

Evidemment, il y a quelque chose de pathétique dans l’empressement des jeunes à vouloir visionner le dernier épisode de leur série préférée. La série est devenue un produit de consommation de masse, souvent états-unien et pas toujours original… Certaines séries de science-fiction se démarquent de temps en temps, mais la dernière enquête des Experts ou la vie sexuelle de quatre frustrées, on s’en tape. Alors pourquoi suis-je si tolérant ? Je suis tombé malade ou quoi ?

Pas du tout, je vais très bien. Je vais vous dire, pourquoi je suis tolérant : parce que les séries, ce sont d’abord des histoires. Comme les films, comme cette bande dessinée et comme tous les livres depuis l’Iliade. Et parce que ce sont les histoires qui font l’Histoire ; ce sont elles qui forgent nos rêves et nos opinions, elles qui fondent les civilisations et les utopies. Plus que les hommes qui nous gouvernent, les Eglises qui prétendent nous guider ou le développement économique, ce sont les histoires qui nous font avancer. Je le crois sincèrement : la fiction est la force qui meut l’humanité.



Certaines histoires ont été racontées mille fois et présentent peu d’intérêt. D’autres prédisent l’avenir et changent le monde à jamais. Alors lisez des séries, visionnez des livres ou l’inverse, tant que vous voulez, mais à une condition : choisissez bien vos histoires.

Michel de La Teigne

Newsletter :

Me soutenir :

Partager :

 |   |