Galerie Toutes les histoires Qui suis-je?

Episodes avec Gérard: #89  #121  #126  #134 



En amour, je n'ai jamais eu beaucoup de réussite - vous le savez si vous me lisez chaque semaine... En revanche, en amitié, j'ai été gâté par la vie. Et c'est une chance rare !


Je le pense sincèrement. Tout le monde ne rencontre pas des camarades fidèles et généreux comme mon Gérard, qui me supporte depuis 30 ans - et j'ai mon petit caractère, tout de même. Oui, il boit un peu trop et ça lui donne l'haleine de Depardieu au réveil... Mais il est toujours là, il m'a toujours soutenu, et je sais que s'il le fallait, il donnerait un rein pour moi (je lui laisse son foie). Je m'entends mal avec ma famille, je n'ai pas fait l'amour depuis Jospin - l'époque, hein - mais avec Gérard, je ne suis pas seul au monde. Et ça, c'est beau : je connais peu de gens qui aient à la fois une famille, un conjoint et des amis formidables ; en revanche, j'en connais quelques-uns qui n'ont rien de tout ça, personne. Cette solitude doit être une des plus grandes douleurs au monde. J'ai la chance de ne pas la connaître.

Un petit bijou sur la famille : "Toutes les familles heureuses se ressemblent, mais chaque famille malheureuse l'est à sa façon." Un jour, il faudra que je lise Tolstoï, ça a l'air drôle.

Avoir quelqu'un sur qui compter. C'est le premier besoin de notre âme, je crois - et les âmes désespérées de ne pas avoir d'amis finissent par parler à Jésus et par compter sur lui. Dieu m'en préserve !

L'amitié, c'est autre chose qu'une bande de potes, fussent-ils 5 000 amis Facebook. Dans une bande, on ne peut pas vraiment s'épancher, raconter ses histoires les plus secrètes, les coups qu'on a reçus de son père ou ce bouton bizarre qu'on a sur la bite. C'est à deux que l'amitié existe, je crois, parce qu'à trois ou plus, les habitudes sociales prennent le dessus. Insistez pour voir vos amis sans leurs femmes ou maris.

Et si vous avez un ami, un vrai, dites-lui que vous l'aimez. Ne lui dites pas « je t'aime », c'est galvaudé et gnangnan, dites-le lui à votre manière, comme moi à mon ivrogne préféré.


Nom d'un cunni, qu'est-ce que je suis chiant, cette semaine ! Je prêche l'amour ! On aura tout vu. Je crois que je vieillis. Promis : la prochaine fois, ça va saigner.



Faites un petit tour ici : https://fr.tipeee.com/micheldelateigne

C’est pour m’aider à mettre en place les « Essais de la Teigne », des opus philosophiques de moins de cent pages sur l’amour, le sens de la vie, le mérite… De bons textes mordants + de nouvelles illustrations dans le style de mes bandes dessinées.

Newsletter :

Me soutenir :

Partager :

 |   |