Galerie Toutes les histoires Qui suis-je?

Episodes avec Alimatou: #8  #14  #23  #27  #34  #44  #51  #58  #64  #65  #70  #77  #93  #94  #101  #101  #105  #112  #112  #119 



Voilà, c'est fait. Elle le sait, maintenant. Elle le savait déjà, mais enfin, on ne pourra plus me reprocher de ne pas avoir été explicite. Je suis allé au bout. Je ne peux rien faire de plus.


Je crois que c'est foutu.

Tout ce qui me reste à faire, c'est de postuler à la Villa des Cœurs Brisés, Saison 5. Vous croyez que j'ai mes chances ?

Je voudrais vous remercier pour tous vos conseils. Mes rencontres avec Alimatou ont toujours été les épisodes qui provoquaient le plus de réactions. J’ai reçu d’innombrables conseils de votre part m’indiquant comme l’aborder, des dizaines de messages d’encouragements et d’espoir. J’en profite pour vous dire que j’aurais aimé en recevoir un ou deux aussi, quand je vous parlais d’écologie ou du sens de la vie, mais enfin, c’est comme ça, c’est Alimatou qui vous faisait rêver. Et je vous comprends… Certains m’ont conseillé de lui parler, et je l’ai fait. D’autres m’ont dit qu’à force de trop parler, je risquais de devenir son confident plutôt que son amant ; je ne les ai pas écoutés, parce que je suis incapable de séduire avec mes pectoraux ravageurs ou ma chevelure ondoyante. Je suis un homme de traits et de mots.

Quelques-uns m’ont conseillé de lui montrer mes bd, témoins de mon amour pour elle. Je ne les ai pas écoutés : je crois qu’elle n’aurait pas compris ce mélange de dessins, de billets d’humeur, de réflexions, de trivialités… et de désir. Mais vous m’avez donné le courage de dessiner pour elle, juste pour elle, et je vous en suis reconnaissant. Je suis heureux de savoir qu’elle possède maintenant un portrait d’odalisque, signé de moi, qui lui renvoie une belle image d’elle-même. Il est sans doute déjà au fond d’un tiroir… J’aurais dû l’encadrer.

Des lectrices m’ont dit : « Offre-lui des fleurs ! ». J’ai trouvé ça un peu ringard et je ne l’ai pas fait. Offrir des fleurs à une pute… C’était un peu trop naïf pour moi. Des lecteurs mâles m’ont écrit à chaque épisode : « Vas-y, fonce ! Bouge ! » et j’ai fini par trouver ça lourd… Qu’est-ce que vous voulez que je fasse de plus, les mecs ? Je n’allais pas la prendre dans mes bras ou lui montrer ma bite dans mon taxi ! Ça veut dire quoi, au juste, « fonce », dans ce contexte, hein ? Mais je n’en veux à personne, au contraire : je sais que vous étiez tous pleins de bonnes intentions et que vous auriez adoré qu’elle tombe sous mon charme exquis. Merci d’avoir essayé.


Je ne sais pas si elle va me rappeler, après cette déclaration. Peut-être va-t-elle changer de taxi, se dire que ce serait plus simple avec un autre. Et peut-être que ce sera plus simple pour moi, aussi. Pour oublier.

Newsletter :

Me soutenir :

Partager :

 |   |