Galerie Toutes les histoires Qui suis-je?


Il paraît que les Français ont un problème avec l’argent. Et il paraît que je suis moi-même un peu franchouillard… Soit : on va tirer ça au clair.

 

Les individus qui croient réussir parce qu’ils gagnent de l’argent nous le reprochent souvent : on devrait les admirer, plutôt que les jalouser. Je me souviens très bien avoir entendu dans ma jeunesse Charles Aznavour déclarer : « Aux Etats-Unis, quand on voit passer une Rolls, on se dit : je veux réussir pour avoir la même ; en France, quand on voit passer une Rolls, on est jaloux. » Premier piège rhétorique : soit tu m’admires, soit « tu es un haineux », comme dirait l’autre à Finkielkraut. Personnellement, quand je vois passer une Rolls… Je détourne les yeux : il y a toujours quelque chose de plus intéressant à regarder.

Parce que gagner de l’argent ne mérite pas d’admiration. N’importe quel crétin avec un héritage financier peut obéir à son père ou à son banquier et gagner de l’argent. Charles Aznavour a écrit des chansons magnifiques : voilà ce que je trouve admirable. Qu’il se soit payé une Rolls plutôt qu’une Harley ou une Zahia, c’est sans intérêt. Il a magnifié la langue française et composé des mélodies saisissantes, et c’est cela qui compte à mes yeux.

La réussite ne se mesure pas à l’aune de la richesse financière. C’est aussi simple que ça. Elle ne se mesure pas non plus à l’aune du succès. Désolé, Angèle… Réussir, c’est réussir quelque chose. Réussir quelque chose d’important, d’essentiel, de précieux. Devenir riche en important du gel hydro-alcoolique, ou devenir Président des Etats-Unis en racontant n’importe quoi, c’est du flan.

Devenir riche en réinventant le savon sans s’en rendre compte… C’est aussi du flan.

Que le riche porte une cravate ou une barbe christique ne change rien à l’affaire. Qu’il soit un vieux patron ou un jeune start-upper non plus. Réussir, ce n’est pas une question d’apparence, d’âge ou de sexe, mais vraiment d’ambition. D’un côté, il y a les minables qui se gaussent de gagner de l’argent, quelque en soit le moyen (Arnault, Trump, El Chapo ou Macron à 30 ans, c’est pareil) ; de l’autre, il y a les vrais ambitieux, qui travaillent à réussir quelque chose d’estimable : Bernie Sanders, Jordi Savall, Greta Thunberg, Stanley Kubrick, les militants de XR ou de Sea Shepherd, Coluche ou l’Abbé Pierre si vous voulez : chacun peut compléter la liste selon les ambitions qu’il estime admirable. Mais non, gagner de l’argent n’est pas une ambition admirable. L’argent est un moyen, pas une fin en soi - je le rappelle aux quelques milliards de personnes qui semblent l’avoir oublié.

 

Il faut renverser les idées reçues sur l’ambition et employer ce concept à bon escient. Il faut affirmer que les uns sont des bourgeois grégaires à l’âme misérable, les autres des héros courageux et ambitieux, pour que les enfants de demain méprisent les premiers et rejoignent les rangs des seconds.

 

*****

Les amis, j'aurai peut-être une très bonne nouvelle à vous annoncer bientôt ! Quelque chose que vous me réclamez depuis longtemps :)

Newsletter :

Me soutenir :

Partager :

 |   |